Commandes GNU/Linux en vrac – Partie 1

Publié par Mickael Rigonnaux le

Introduction

Bonjour à tous ! Aujourd’hui un article différent, il est le 1er d’une série concernant les commandes GNU/Linux que je découvre avec l’utilisation quotidienne de mon Arch Linux et de l’administration des serveurs.

Le but est de présenter et de vous faire découvrir des commandes et des outils qui pourraient être utiles pour vous.

Commandes chattr & lsattr

chattr est une commande GNU/Linux qui permet à un utilisateur de définir des attributs sur un fichier présent dans le système.

Il permet notamment de verrouiller des fichiers, c’est à dire de le protéger de la suppression et de la modification, même de l’utilisateur root.

La commande lsattr de son côté permet de lister les attributs rattachés aux fichiers.

Par exemple, si nous créons 2 fichiers, file1 et file2 et que nous lançons la commande suivante :

sudo chattr +i file1

Le fichier file1 sera protégé alors que file2 non. Résultat d’un test en essayant de supprimer les deux fichiers :

Le fichier est également protégé contre la modification, il est impossible de l’éditer avec vim ou nano.

Pour déverrouiller le fichier vous pouvez utiliser la commande suivante :

chattr -i file1

D’autres options sont disponibles avec cette commande mais le principe reste le même :

# Protéger un dossier de manière récursive
chattr -R +i /path

# Ajouter une sécurité pour la suppression 
chattr +s file1

# Verrouiller le fichier seulement contre la suppression 
chattr +u file1

Il faut faire la même opération avec - pour désactiver l’attribut.

Pour terminer, la commande lsattr permet de lister les attributs, par exemple avec file1 :

L’attribut i est bien présent ce qui montre que le fichier est protégé.

Commandes last & lastb

Les commandes last et lastb permettent de récupérer des informations sur les connexions effectuées sur la machine. Elles sont très importantes si vous voulez faire du forensic sur votre machine par exemple.

last permet de lister toutes les connexions, par exemple :

Alors que lastb permet de lister les connexions manquées, par exemple :

Cette commande est très efficace et permet de fermer rapidement les processus bloqués.

Commande xkill

La commande xkill est une commande GNU/Linux qui permet, comme la commande kill de tuer un processus. Sa particularité est qu’il est possible de le faire de façon graphique. Elle fonctionnera donc seulement si vous utilisez un environnement graphique.

Pour l’utiliser il suffit de taper xkill dans un terminal, à ce moment la votre pointeur de souris se transformera en croix (ou autres selon votre distribution et votre thème) et il vous suffira de cliquer sur la fenêtre à fermer pour tuer le processus.

Commande yes

La commande yes est une commande GNU/Linux qui renvoi simplement des y après son lancement. Elle continue tant que l’utilisateur ne l’arrête pas ou qu’un autre processus le stop.

En voici un exemple :

J’ai rajouté la commande more pour vous montrer le fonctionnement. Cette commande, même si elle semble inutile permet de valider automatiquement certaines interactions. Elle peut être utilisée dans les cas suivants :

sudo yes | apt install vim

yes | rm file1

Il est aussi possible de répéter des chaînes avec cette commande, par exemple :

 yes net-security

La chaîne net-security sera alors répétée :

Cela peut être pratique pour générer des fichiers volumineux pour des tests par exemple.

J’espère que cet article vous aura plu, si vous avez des questions ou des remarques sur ce que j’ai pu écrire n’hésitez pas à réagir avec moi par mail ou en commentaire ! N’hésitez pas à me dire également si ce genre d’article vous plaît !

Merci pour votre lecture et à bientôt !


2 commentaires

remi · 27 mai 2020 à 21 h 33 min

Bonsoir,
Je ne connaissais pas yes, mais pour Apt, il existe le switch -y pour forcer a yes justement .

Cordialement.

Bibobu · 29 mai 2020 à 14 h 33 min

D’où la blague ‘alias cat= »yes meow »‘ à glisser dans le bashrc d’un collègue qui utilise cat.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.